Comment reconnaître une contrefaçon cosmétique ?

Comment reconnaître une contrefaçon cosmétique ?

Parfums, crèmes hydratantes, sérums, contours des yeux… Les produits de beauté dont vous rêvez depuis quelques mois trônent fièrement devant vous. Hop hop hop, minute papillon, avant de céder à la frénésie de l’achat, mieux vaut faire 2-3 vérifications d’usage pour être sûr(e) de ne pas acheter une contrefaçon. Voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair. 

Vérifier la fiabilité du marchand 

Que ce soit sur Internet, sur les marchés ou dans une boutique physique, vous avez toujours la possibilité de vérifier la fiabilité du revendeur qui vous propose des cosmétiques. Sur les sites marchands par exemple, préférez plutôt naviguer sur des e-shop tels que Sephora, Feelunique ou même Amazon. Pour vous assurer de sa totale fiabilité, regardez tout de même la domiciliation du site (hors UE, US, UK ou CA, restez sur vos gardes). Sur les marchés, en revanche, faites plutôt confiance à votre instinct et (surtout) à votre bon sens – «  Oh tiens, des mascara de chez Glossier ! Oh et il y a des Lip Kits de chez Kylie Cosmétiques aussi », en général, si vous prononcez ce type de phrase en faisant le marché, c’est que vous pouvez être certains à 100% que les produits en face de vous sont des faux. Vous le savez, ces marques ne sont disponibles qu’à la vente en ligne. Il est donc impossible qu’elle fassent partie des étalages. Un prix anormalement bas devrait aussi vous mettre la puce à l’oreille ! 

Scruter le packaging

Fautes d’orthographe, graphisme mal réalisé, problèmes de code barre, code couleur different… Il arrive souvent que le packaging trahisse la contrefaçon. Il suffit de regarder (ou de photographier) l’original pour voir que les faux contiennent des erreurs. Il arrive parfois même que les falsificateurs prennent quelques libertés quant à la réinterprétation des boîtes enveloppantes. Quoi qu’il arrive, chaque détail compte, comme l’explique la FEBEA, « toute différence, même légère est à prendre en considération ». Encore une fois, gardez l’œil ouvert car rappelons le, le secteur cosmétique fait partie des plus contrefaits, il génère en effet plus de 42 000 emplois, rien qu’en France selon la Febea (Fédération des entreprises de la beauté). Et oui ! 

Utiliser des Applis 

Pour lutter contre le fléau de la contrefaçon, une start-up israélienne appelée Visualead a mis au point une appli capable de vérifier la traçabilité d’un produit de beauté en dotant son packaging d’un « dotless visual code », un code à scanner avec son smartphone. Tous les articles du groupe L’Oréal en chine en sont dotés et beaucoup d’autres marques sont friandes de ce nouveau concept ! Un appli qui arrive très bientôt en France, soyez patients ! 

J’ai été victime d’une contrefaçon, que faire ? 

Si vous pensez avoir acquis un produit cosmétique contrefait, mieux vaut ne pas rester dans le silence car beaucoup d’autres personnes peuvent être victimes du même falsificateur que vous ! Pour vous faire entendre, choisissez les réseaux sociaux, par exemple, pour partager votre mésaventure et éventuellement mettre en garde vos lecteurs ! Autre solution possible, vous pouvez aussi contacter la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) via leur site internet ou leur numéro de téléphone. 

Sachez qu’au delà de l’arnaque les contrefaçons représentent surtout un danger pour la santé. Elles peuvent contenir des bactéries ou des ingrédients nocifs. Après utilisation sur la peau, la mauvaise qualité du produit peut enclencher une réaction allergique, des brûlures ou des irritations… N’hésitez pas à prendre rendez-vous rapidement avec votre dermatologue si vous avez le moindre doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *